Qu’est-ce qui distingue le CEL du PEL ?

29 mai 2012  |   1 Commentaire

L’épargne logement cumule les fonctions de produit de placement et de produit pouvant permettre (sous réserve d’acceptation du dossier) l’obtention d’un prêt à des conditions avantageuses. Celui-ci est fonction des conditions de marché et de la date d’ouverture du produit d’épargne.

CEL

Le Compte Epargne Logement (CEL) correspond à l’un de ces produits d’épargne logement au même titre que le Plan d’Epargne Logement. Toute personne physique, mineure ou majeure, peut ouvrir un compte épargne logement, mais un seul par personne. Le compte épargne logement permet notamment de financer l’achat d’une résidence principale, qu’elle soit neuve ou ancienne ; la construction d’une résidence secondaire ou autre possibilité des travaux, dans une résidence principale ou secondaire (sous certaines conditions).

Le CEL associe deux étapes avec une phase d’épargne rémunérée à taux fixe et une phase de droit à prêt permettant, le cas échéant, d’acheter un bien immobilier au terme (minimum de 18 mois, ou parfois 12 mois sous conditions) de la période d’épargne. Il peut se concevoir en tant que produit de placement. Son niveau de rémunération peut être selon les périodes plus ou moins attractif. Le taux d’intérêt du Compte Epargne Logement est égal à 2/3 du taux du livret A, arrondi au 1/4 de point le plus proche, soit 1,50 %.

L’épargne déposée sur le Compte Epargne Logement est disponible en permanence. Le placement est donc liquide. L’épargnant doit toutefois y maintenir au minimum la somme de 300 euros. Dans le cas contraire, le compte est clôturé. Aucun versement régulier n’est requis dans le cadre d’un compte épargne logement. Certaines banques pouvant néanmoins proposer des formules de versements réguliers.

Le plafond du Compte Epargne Logement est hors intérêts de 15 300 euros. Aucune durée n’est imposée pour le fonctionnement du compte, sa durée de vie est donc illimitée.
Le Compte Epargne Logement est aussi destiné à financer des projets immobiliers mais avec une enveloppe de crédit qui est relativement faible. Le taux d’intérêt du crédit est fixé et donc connu dès l’ouverture du compte.

Le CEL est exonéré d’impôt sur le revenu mais les intérêts et la prime de l’état sont soumis aux cotisations sociales de 13,5 %. Une prime de l’Etat est accordée dans le cadre d’un prêt associé au Compte Epargne Logement. Elle est actuellement de 0,50 % et elle s’applique au montant de l’épargne déposé sur le compte. Lorsqu’un plan d’épargne logement (PEL) est déjà ouvert, le Compte Epargne Logement doit également être domicilié dans la même banque

1 Comment for this entry

  • Revha

    juin 18th, 2012 on 23 h 00 min

    Le livret A est effectivement le seul placement sur au rendement le + eleve et dont l’argent est disponible à tout moment. Cependant si on veut bloquer l’argent, il y a des placements qui rapportent plus : par exemple un PEL (mais l’argent est bloqué durant 4 ans sous peine de perdre les interets) ou encore les parts sociales des banques mutualistes (Matmut, Caisse d’Epargne) qui ont un rendement de 4 voire 5 % net par an (argent bloqué 1 an, on ne peut acheter et revendre ses parts qu’une fois dans l’année à une date bien précise).