Epargner malin pour son premier logement ?

21 juin 2015  |   0 Commentaire

L’acquisition d’une maison ou d’un appartement n’est pas chose aisée pour les jeunes familles. En effet, le démarrage d’une vie de famille est assez compliquée surtout si les deux conjoints n’ont pas encore vécu en couple pendant un certain temps. Entre la préparation de la venue des futurs enfants, l’établissement de plan d’avenir et les besoins quotidiens, les dépenses sont nombreuses et l’épargne souvent assez mince pour pouvoir acquérir un logement. C’est dans cette optique que certaines banques proposent des épargnes logement. C’est un compte épargne qui stimule la constitution d’une réserve financière et dont les plus populaire sont, sans nulle doute, le CEL et le PEL.

Financer son premier logement avec un compte épargne logement

immobilier-appartement-logement_5049348

Le compte épargne logement ou CEL est une solution de financement octroyé par l’État. Chaque citoyen peut être titulaire d’un et d’un seul Compte épargne logement. Après une phase d’épargne d’une durée de 18 mois, les usagers peuvent obtenir un prêt épargne logement qui leur permet de financer l’achat ou la rénovation de leurs résidences.

Comment fonctionne le CEL ?

La fiscalité du CEL est avantageuse. En effet, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu, mais ils sont soumis aux prélèvements sociaux. Le versement sur le CEL ne doit jamais être au dessous de 75 €. Quant aux retraits, ils sont libres tant que l’usager laisse un minimum de 300 € dans son compte. La banque à laquelle l’usager est affilié lui fournira mensuellement un relevé de compte, cela lui permettra d’avoir un œil sur les mouvements de son argent. Pour bénéficier d’un prêt immobilier avec un taux préférentiel, le CEL doit être actif pendant au moins 18 mois, mais comme la valeur du prêt dépend des intérêts acquis, il est conseillé de garder le CEL au-delà des 18 mois.

Comment fonctionne la rémunération du CEL ?

plan-epargne-logement-credit-immobilier

La rémunération du CEL est établie et fixée par le gouvernement. Elle peut être augmentée si le produit débouche sur un prêt épargne logement. En termes clairs, le CEL dispose d’une rémunération mensuelle de 0.75 % à laquelle on ajoute une prime dont le plafond est estimé à 1 144 €. Si l’usager obtient le prêt, une prime d’État lui est versée au moment où son prêt est accordé par sa banque, et cela, en une seule fois. Ce montant est bien entendu fixé suivant l’effort de l’usager dans ses épargnes.

Informations additionnelles sur le CEL

Un usager peut céder aux membres de sa famille ses droits de prêts à taux privilégié qu’il a acquis sur son CEL, mais uniquement pendant la période d’épargne. Aussi, il est possible de cumuler le CEL au PEL.