Livret A, le complément idéal au CEL ?

4 mars 2012  |   0 Commentaire

Avec presque autant de livret A que de personnes résidentes en France, il s’agit clairement du produit d’épargne le plus connu et le plus populaire. Aujourd’hui, on compte pas moins de 60 millions de Livret A détenus par des personnes de toutes les catégories sociales et de tous les âges. Le cumul de l’épargne sur ce produit est estimé à plus de 220 milliards d’euros. La somme est certes 7 fois moins importante que le cumul de l’Assurance-Vie, mais les deux produits n’ont pas forcément la même finalité. L’objet de cet article est de justement vous présenter les caractéristiques du Livret A pour que vous puissiez voir s’il peut s’agir d’un bon complément au CEL dont le taux d’intérêt est inférieur.

Des caractéristiques simples

Ce qui aujourd’hui fait que le Livret A connaît aujourd’hui un tel engouement de la population, c’est surtout ses caractéristiques qui sont simples à retenir. En effet, toute personne qui réside en France, quelle que soit sa nationalité, son âge ou sa situation financière, peut en quelques minutes ouvrir un Livret A, à supposer qu’elle n’en détienne pas déjà un.

Chaque personne mineure ou majeure, peut déposer jusqu’à 15 300 euros hors capitalisation des intérêts. L’épargne peut alors constituer une base solide pour un investissement immobilier, l’achat d’une voiture ou tout simplement pour partir en vacances. Le produit d’épargne s’ouvre, se ferme et se gère gratuitement. De plus, aucun impôt ou prélèvement social ne peut être récupéré.

Un taux qui reste peu intéressant

On vient de voir que le produit ne cesse d’attirer les français, surtout depuis qu’il est possible d’ouvrir le Livret A dans la quasi totalité des banques privées. Pourtant, le taux reste relativement faible. En effet, récemment, le gouvernement a décidé de maintenir le taux à 2,25%, ce qui représente à peu près le taux de l’inflation.

Autrement dit, l’argent déposé sur son livret rapporte effectivement des intérêts chaque année, mais la valeur se dépréciant d’une année sur l’autre, c’est comme si aucune valeur n’était créée. En revanche, on se rend compte que le taux pratiqué reste plus élevé que celui du CEL. Ainsi, après avoir réalisé votre étude, il se peut qu’il soit plus judicieux de placer un premier socle d’épargne sur le Livret A, avant de commencer à remplir le CEL.

En savoir plus sur le Livret A : http://www.livreta.info/







live webcam Centita Theme