Solutions d’épargne logement

10 décembre 2011  |   0 Commentaire

Si l’épargne désigne l’action de mettre une somme d’argent de côté, l’épargne logement autorise une capitalisation en vue d’acquérir une résidence principale. Cette dernière consiste en l’octroi d’un crédit à taux préférentiel sous réserve de placer de l’argent sur un compte bancaire créé dans l’expectative d’un achat immobilier pour soi ou sa famille. Tout particulier peut constituer sa propre épargne logement, et ceci également pour les mineurs avec autorisation préalable de leurs parents.

Les solutions d'épargne logement : le PEL et le CEL

L’épargne logement prend deux formes selon les besoins : le Compte d’Épargne Logement (CEL) et le Plan d’Épargne Logement (PEL). Tout un chacun peut posséder l’une ou l’autre, ou les deux en même temps, si contractées dans un même établissement bancaire. La seule interdiction donnée par la loi française est de posséder plusieurs CEL ou PEL, sous peine de perdre l’argent épargné.

Le Compte d’Épargne Logement est un livret d’épargne faiblement rémunéré. Le CEL octroie la possibilité de contracter au bout de dix-huit mois au moins, un crédit à taux préférentiel pour l’acquisition immobilière. La rémunération du CEL est calquée sur un taux légèrement inférieur à celui du Livret A. Depuis le 1er août 2011, le Compte d’Épargne Logement est rémunéré à 1,5%. Le principe essentiel du CEL réside dans le fait de devoir placer sur son compte une somme comprise entre un minimum (300 €) et un maximum d’argent (15 300 €) fixés par l’État.

Le Plan d’Épargne Logement est un placement à plus long terme. Contrairement au CEL, l’épargne est bloquée pour une durée de 4 à 15 ans. C’est donc à partir de la cinquième année que le Plan d’Épargne Logement donne la possibilité d’accéder à un prêt immobilier à taux préférentiel. Le PEL est accordé pour un versement minimum de 225 € à l’ouverture, et le client doit y verser au minimum 540 € par an. Le Plan d’Épargne Logement est rémunéré à hauteur de 2,5% depuis le 1er août 2003. Ce taux sera désormais révisé chaque année par la Banque de France selon les taux Swap.